Si la saison 2019/2020 est retenue comme amputée de son dernier tiers par le coronavirus, elle marque aussi le début d’une nouvelle ère pour le CN Sierre, rythmée de nombreux changements qui se poursuivront la saison prochaine.

Il étaient trois dans le comité du Club en septembre dernier, ils sont maintenant dix : la forme administrative du Club n’a jamais ou presque été aussi bonne. Cette mutation prendra fin à la fin de l’année 2020 après les départs de la Cheffe technique Julie Stanojlovic et du Président Jean-Michel Ganon, suite à quoi le comité aura été intégralement changé ou presque ; seule Brigitte Reinhard, aux commandes de l’école de nage, accusera d’une expérience à la tête du club de plus d’une année. Cette démultiplication des têtes pensantes a permis de mieux répartir les nombreuses tâches afin de préparer le Club aux défis de demain.

Les changements apportés en 2019/2020 ont été annoncés officiellement à l’Assemblée générale en janvier, même s’ils avaient débuté bien avant, en octobre déjà, sous l’impulsion de l’ambitieux plan stratégique Swimming Forward. Nouveau comité, nouvel organigramme, nouveaux cahiers des charges, stratégie de communication avec médias sociaux, site internet refondu, identité visuelle professionnelle, plateforme virtuelle de partage de documents pour le comité, refonte des statuts, règlements pour les cotisations et les défraiements. L’organisation interne a été accompagnée d’une communication externe inédite. Et ces changements ont été positifs comme l’ont témoigné les nombreux retours.

“Dans l’ensemble, le bilan est positif. Beaucoup de choses ont été mises sur papier, régularisées, professionnalisées, mais aussi simplifiées. Un plus grand comité, ce sont des charges de travail moindres, mais aussi des possibilités décuplées” affirme Mattia Cuccu. “Le Club a énormément évolué depuis le début de la saison” ajoute Julie Stanojlovic. Membre de longue date également, Sarah Vuillermoz appuie ces affirmations : “Beaucoup de choses oint changé et sont en train de se mettre en place”.

Un avenir encore à construire

Cela dit, les changements ne sont pas une finalité en eux-mêmes : l’objectif est de redonner de la grandeur, de la stabilité, en somme un avenir défini au CN Sierre. Mais pour cela, il y a encore du travail. “L’impact de ces changements n’aura pas lieu immédiatement. Il faudra attendre plusieurs saisons pour voir des résultats au niveau de la structure sportive du Club. Mais pas après pas, nous y parviendrons”. La principale préoccupation demeure actuellement la composition des groupes de la saison prochaine, y compris la répartition des effectifs, mais aussi la révision des objectifs des différents groupes de nages amorcée par Rui Meira. Si le changement a été présent, ce n’est encore que le début : l’avenir reste incontestablement à construire.

Catégories : Comité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *