Mattia Cuccu et Julie Stanojlovic ont répondu à l’interview du Nouvelliste sur la situation de la natation en Valais. Un article à retrouver dans l’édition de ce matin.

“Il est peut-être là, le nœud du problème: ces sports, mais d’autres encore, sont plus populaires et mieux ancrés que la natation en Valais.” Le Nouvelliste s’est penché dans son édition du 28 juillet à la situation de la natation en Valais, un sport encore relativement sous-côté auprès des jeunes valaisannes et valaisans.

Si la situation générale n’est de loin pas alarmante, il s’agit pour les Clubs de trouver des moyens créatifs et ingénieux pour attirer de nouveaux membres et conserver les fidèles, adeptes de la compétition comme ceux davantage tournés vers les loisirs.

“Souvent, les parents de jeunes nageurs pensent qu’on n’est axé que sur la compétition. On voit ainsi passablement de parents qui placent leurs enfants dans un club et qui les retirent dès le moment où ils estiment qu’ils savent bien nager. Or, on se retrouve face à une fausse représentation. L’aspect ludique est aussi présent dans la natation”, rappelle Mattia Cuccu. “On doit peut-être le mettre encore davantage en avant.”

Article complet à retrouver à cette adresse

Catégories : Natation

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *