Manuel Rudaz a été nommé Chef technique par le Comité. Il remplace donc Julie Stanojlovic à compter du premier octobre. Tour d’horizon d’un nouveau souffle pour les deux sections de notre Club.

Depuis l’annonce de la démission de Julie en janvier 2019, le doute planait toujours quant à qui la remplacerait à la tête de la division sportive du CNS. En mai dernier, c’est Rui Meira qui a repris une partie de ses tâches en prenant la direction de la section Natation. Restait encore le poste de directeur sportif à pourvoir, autrement dit le Chef technique. C’est chose faite maintenant avec Manuel Rudaz qui complètera donc le renouveau du Comité dès le 1er octobre.

Manuel Rudaz et le premier Chef technique à avoir été recruté en externe. S’il est nouveau au CNS, ses aptitudes sportives le sont moins : triathlète de renom, ancien moniteur du Fribourg Natation et titulaire d’un Master en sciences du mouvement et du sport de l’Université de Fribourg, Manuel saura faire de ces aptitudes une brique importante à la progression du Club dans la hiérarchie Valaisanne.

La réforme des objectifs entre ses mains

Dès cette rentrée 2020/2021, les deux sections de notre Club introduisent de nouveaux objectifs de nage pour chaque groupe. L’objectif : accélérer la progression des nageurs et nageuses tout en rendant les entraînements plus complets et ludiques. Si les fruits de cette réforme seront visibles selon les prévisions d’ici une à deux saisons, leur introduction dès aujourd’hui colle d’une part au vaste plan stratégique Swimming Forward intronisé en début d’année, mais d’autre part à cette nouvelle direction sportive désormais composée de Manuel, Rui et Brigitte.

La saison 2020/2021, qui débutera lundi prochain pour tous les groupes de la section Natation, est également le théâtre d’une nette hausse des effectifs en comparaison des deux saisons précédentes, environ 36% de plus que prévu, bien au-dessus des prévisions de pré-saison, donc.

La crise du coronavirus n’est donc plus qu’un mauvais souvenir pour le Club qui retrouvera dès lundi la piscine de Guillamo, son éprouvé QG, abandonnée depuis le 13 mars dernier. Un mauvais souvenir qui a remanié passablement le calendrier des compétions qui n’est, par conséquent, pas encore tout à fait définitif. Mais le plus important, c’est d’avoir retrouvé cette normalité si chère à notre activité. Gageons qu’avec toutes ces nouveautés, les bâtons dans les roues ne se reproduiront pas durant cette saison prometteuse.

Catégories : Comité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *